Helstrid – Christian Léourier [#UHL 17]

Aujourd’hui, et comme tous les jeudis, je vous parle d’un UHL. Et c’est de la première parution de l’année 2019 que l’on va discuter. Je dois dire qu’Helstrid est un des titres qui m’intriguait le plus dans la collection. Encore une fois, je tiens à saluer le superbe travail d’illustration d’Aurélien Police sur les couvertures UHL et en particulier celle-ci.

Helstrid

Auteur : Christian Léourier

Paru aux Éditions Le Bélial dans la collection Une Heure Lumière en février 2019.

Pages : 115

4ème de couverture

Certains mondes ne sont pas faits pour l’humanité : Helstrid est de ceux-là. Des températures de -150 °C ; des vents de 200 km/h ; une atmosphère toxique. Pourtant, la Compagnie tient à exploiter ses énormes ressources en minerai, appâtant les volontaires à l’exil à grand renfort de gains conséquents. Des hommes et des femmes à l’image de Vic, qui supervise le travail de prospection et d’exploitation des machines. Un job comme un autre, finalement, et qui vaut toujours mieux que d’affronter son passé laissé sur Terre… Jusqu’à ce que le porion soit contraint d’accompagner un convoi chargé de ravitailler un avant-poste à plusieurs centaines de kilomètres de la base principale. Un trajet dangereux, mais les IA sont là pour veiller à la bonne marche des véhicules suréquipés et à la protection du seul humain embarqué. Dans pareilles conditions, tout ne peut que se passer au mieux…


Si ce titre en particulier m’intriguait, c’est parce que j’aime bien les histoires un peu déprimantes. Donc si on me parle de planète inhospitalière et de choses qui ne se passent pas pour le mieux, je suis directement attirée.

Helstrid, c’est une histoire sur la solitude. On y suit Vic, un homme aux tendances dépressives, qui a accepté une mission sur Helstrid, un projet minier extrasolaire plutôt dangereux. S’il a accepté de s’enrôler, c’est pour fuir. Fuir la Terre, et surtout une femme, celle qui a brisé son cœur. On ne sait pas trop ce qui leur est arrivé, bien que cette fuite et ces regrets accompagnent inlassablement les réflexions de notre protagoniste livré à lui-même. En effet, Helstrid est le repère d’âmes esseulées, dès lors, peu de liens se créent entre les personnes y travaillant.

Le récit d’Helstrid est plutôt simple et linéaire. Vic doit rallier un avant-poste avec pour seule compagnie, une IA qui se veut un peu trop amicale. Le long voyage, seul, en huis clos dans un camion n’aide pas pour les ruminements. Et bien que le chemin soit connu, Helstrid est imprévisible et le voyage ne se déroulera pas comme prévu.

Je ne vais pas en dire plus sur l’intrigue. J’ai plutôt apprécié ma lecture bien qu’elle ne me laisse pas un souvenir impérissable. J’ai trouvé les émotions humaines bien retranscrites, le côté huis clos plutôt oppressant. Christian Léourier a un style d’écriture appréciable et simple, tout en ayant du charme, ce qui rend la lecture plutôt aisée. Il rend bien compte du voyage et j’ai trouvé les scènes très visuelles, m’offrant également un joli voyage dans mon imagination.

En résumé : Solitude et mélancolie sont au rendez-vous dans ce voyage. Pas mon titre favori de la collection, mais tout de même un moment de dépaysement.

Ceux qui s’effacent de votre vie concervent à jamais l’aspect qu’ils revêtaient au moment de leur disparition. L’usante banalité des jours ne vient jamais plus ternir leur image. Peut-être est-ce pour cela qu’ils n’en finissent pas de nous hanter.


Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Défi 2022

Cette lecture s’inscrit dans mon défi 2022 pour la catégorie 10 : Un livre dont l’essentiel de l’histoire est en huis-clôt. Il peut également être attribué aux catégories suivantes :

  • Catégorie 24 : Un livre d’un auteurice francophone
  • Catégorie 28 : Un livre primé (Prix Utopiales 2019 ; GPI 2020 ; Prix Rosny aîné 2020)
  • Catégorie 35 : Un livre avec une créature artificielle

Avec cette lecture, je participe aux challenges estivaux du Summer of the Short Stories et Summer Star Wars

Ailleurs sur la blogosphère

6 réflexions sur “Helstrid – Christian Léourier [#UHL 17]

  1. Ping : Helstrid – Christian Léourier – Les Lectures de Xapur

  2. Personnellement je n’ai pas trop aimé Helstrid. Ça reste pour moi un roman dans lequel j’avais beaucoup d’espoirs mais qui m’a fort déçu. Je me souviens assez bien que c’est surtout Vic qui, après plusieurs pages, avait fini par me taper sur les nerfs…

    C’est le seul titre de l’auteur que j’ai lu ; dommage il me faudra trouver quelque chose de lui qui me laisse un meilleur souvenir 😊

    Aimé par 1 personne

  3. Ping : Helstrid | A la vie, à la mort ! – Le dragon galactique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s