Rendez-vous demain – Christopher Priest

Pas facile d’écrire une chronique quand on est parmi les premiers à le faire sur la blogosphère. Non pas que je m’inspire des avis d’autres, c’est surtout que celles-ci me permettent de confronter mes idées et réflexions à celles des autres, et parfois de mettre des mots sur les sentiments que j’ai moi-même ressentis. Encore plus lorsque c’est une lecture qui me laisse un peu perplexe et conflictuelle comme c’est le cas avec Rendez-vous demain. Enfin, je vais faire de mon mieux pour vous transmettre mon avis sur cette lecture.

Fun fact, cette parution en français est inédite ! La VO du titre est prévue pour une parution à l’automne 2022.

J’ai reçu ce roman dans le cadre de la Masse Critique organisée par Babelio. Je remercie le site, ainsi que l’éditeur, Denoël, pour le gracieux envoi de cet ouvrage.

Rendez-vous demain

Auteur : Christopher Priest (Traduction par Jacques Collin)

Parution aux éditions Denoël, collection Lunes d’Encre le 13 avril 2022. VO à paraître en septembre 2022

Pages : 368

4ème de couverture

À la fin du XIXe siècle, le professeur Adler Beck étudie les glaciers et les changements climatiques liés à l’éruption des volcans, aux courants marins et aux cycles solaires. Après des années de recherche, il arrive à la conclusion que la planète subira un refroidissement majeur dans le courant du XXIe siècle.
Pourtant, en 2050, le climat ne cesse de se réchauffer et la montée des eaux semble inéluctable. C’est en tout cas ce que constate au quotidien Chad Ramsey, qui vient d’être évincé de son poste de profileur pour la police. Juste avant son licenciement, on lui a implanté dans le crâne un moyen de communication révolutionnaire. Il va s’en servir pour aider son jumeau, Gregory, qui cherche à en savoir plus sur un grand-oncle qui aurait fait de la prison il y a bien longtemps.
Cet ancêtre serait-il Adolf Beck, le frère jumeau d’Adler, qui aurait connu un certain succès sur les scènes d’opéra d’Amérique du Sud ? À moins qu’il ne s’agisse d’un dénommé John Smith, condamné à cinq ans de travaux forcés pour escroquerie en 1877 ? La vérité pourrait bien remettre en question les certitudes de Chad.


Ce roman est le premier de Christopher Priest qu’il m’est donné de lire. Le pitch du voyage temporel lié à l’urgence climatique me tentait beaucoup, mais au final, ce texte ne correspond pas vraiment à l’idée que je m’en faisais. Les sujets sont présents, mais me paraissent détachés d’une narration cohérente.

Gémellité et quête identitaire.

Le texte met en scène deux paires de jumeaux, dans deux époques différentes. Dans la période plus récente, nous rencontrons Charles « Chad » Ramsey, ancien profileur pour le ministère des affaires intérieures, vivant sur les côtes de la Manche souffrant, comme le reste de la Terre, des conséquences d’un dérèglement climatique grave et pourtant évitables. Son frère jumeau, Gregory, est reporter de terrain pour la chaîne nationale anglaise, et militant climatique fervent.

Au XIXème siècle, ce sont Adler et Adolf Beck, lointain parents des frères Ramsey qui sont mis en lumière, le premier est glaciologue et s’intéresse de manière générale aux effets du climat sur la Terre, alors que son frère Adolf est un peu en déroute, et enchaîne des emplois précaires avec notamment une grande partie de sa vie dédiée à l’opéra.

Il avait été estimé par l’UNESCO et le bureau des affaires humanitaires de l‘ONU que, durant les cinq dernières années, au moins deux cents millions de personnes étaient mortes des effets dévastateurs du climat, soit directement, soit indirectement en cherchant à se réfugier dans un lieu supposé meilleur, quelque part au nord, un endroit comme la Brittanie ou la Norvège, comme Oslo ou Hastings.

Ce qui lie ces aïeux malgré les générations qui les séparent sont ce lien parental tenu qui devient important lorsque Gregory risque de se faire évincer de son emploi en raison de l’existence des pratiques douteuses de ce grand-oncle. Gregory cherche alors l’aide de son frère pour découvrir la vérité sur les agissements de celui qui se faisait appeler John Smith et l’aider à sauver son travail.

Par l’entremise des technologies du XXIe siècle, Chad va découvrir les racines familiales et les liens qui les unissent aux frères Beck, et se rendra compte que les similitudes ne s’arrêtent pas là.

Ecologie

Une grande part du récit se concentre, de manière très scientifique, sur le dérèglement climatique, ses causes et conséquences, ainsi que les mesures qui pourraient l’éviter, ou du moins diminuer sa progression. C’est intéressant de noter que les préoccupations existaient déjà au XIXe siècle, bien que les conséquences se soient faites plus présentes en 2050. Il est également impossible de ne pas comparer à la situation climatique que nous vivons au moment où je rédige cette chronique, et de prendre encore un peu plus peur sur ce à quoi notre futur pourrait ressembler…

Le roman est découpé en parties narratives distinctes correspondant aux protagonistes principaux : John Smith (le malfrat, XIXe siècle), Adler et Adolf Beck (XIXe siècle), ainsi que Chad et Gregory Ramsey (2050). Et si c’est une structure que j’apprécie habituellement, j’ai eu du mal à être embarquée par cette histoire, à y prendre part. J’avais un peu le sentiment que les évènements s’enchainent sans trop de liens et que j’étais simple spectatrice des faits qui m’étaient présentés. Je ne sais pas si c’est dû au style de l’auteur, au style de ce roman en particulier, ou de la traduction.

En résumé : Rendez-vous demain n’est pas un roman qui m’a transcendée ni vraiment emportée, mais c’était une lecture assez facile et dont je n’ai pas le regret d’en avoir fait l’expérience. Je donne rendez-vous à Christopher Priest dans un autre roman, pour lui donner une chance sur un autre de ses textes.

Info spoilante mais intéressante :

Le récit se base sur des faits réels, « Adolf Beck case », qui est un cas connu d’erreur sur la personne et de négligences dans le processus pénal anglais, une « cause célèbre » et qui mena à la création de la cour d’appel criminelle en 1907. Le roman de manière générale fait preuve d’une rigueur scientifique appréciable et dispose d’une bibliographie à sa fin.


Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Êtes-vous tenté ?

Défi 2022

Cette lecture s’inscrit dans mon défi 2022 pour la catégorie 06 : Un livre récent : publié en 2021 ou 2022. Il peut également être attribué aux catégories suivantes :

  • Catégorie 18 : Un livre avec une enquête
  • Catégorie 26 : Le titre contient trois mots
  • Catégorie 27 : Le titre contient une (ou plusieurs) des letttres suivantes : X, Y, Z

7 réflexions sur “Rendez-vous demain – Christopher Priest

  1. Ping : Rendez-vous demain | Les deux font la paire – Le dragon galactique

  2. Je n’ai pas ressenti ce détachement que tu décris : je me suis complètement laissée embobinée, Priest est un merveilleux conteur. Par contre j’ai trouvé quelques facilités scénaristiques par exemple la raison pour laquelle Greg demande de l’aide à Adler pour cette histoire d’ancètre qui a fait de la prison, ça m’a paru complètement abracadabrant. Qu’on s’enquiert de l’état du casier de l’intéressé, de ses frères et sœurs, de ses parents, voire des cousins, ok mais d’un ancêtre ayant vécu un siècle et demi plus tôt je vois pas. Je me suis même demandé si j’avais pas loupé une info qui expliquerait cet état de fait.

    Mais bon, au final ce n’est pas très grave, ça ne m’a pas empêché d’aimer.

    Et pour la suite de ta découverte priestienne, bon je n’en ai lu que 2 autres donc peut être que d’autres en ayant lu davantage te diront autre chose mais : Le prestige 🤯

    Aimé par 1 personne

  3. Ping : Rendez-vous demain, Christopher PRIEST – Le nocher des livres

  4. Comme tu as pu le voir, j’ai pu me laisser embarquer, ce qui m’a permis de profiter de ce roman. Désolé pour toi que cette fois, ce soit raté.
    Pas toujours facile d’être dans l’ambiance nécessaire pour entrer en phase avec un récit. Surtout qu’on a tellement de livres à lire qu’on ne laisse pas toujours le temps d’attendre le bon moment.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s