Le Nexus du Docteur Erdmann – Nancy Kress [#UHL 02]

Le format de novella est un format que j’apprécie de plus en plus, et qui nous permet de nous présenter des jolis textes, comme celui dont je vous parle aujourd’hui. Je vous propose la seconde publication UHL dans cette courte chronique, car il fait partie de ces textes qui en dit plus à la lecture que ce qu’une chronique peut proposer.

Mention spéciale, comme à chaque fois à l’illustrateur Aurelien Police pour cette superbe couverture et charte graphique !

Le Nexus du Docteur Erdmann

Autrice : Nancy Kress (Traduction par Alise Poncero et Erwann Perchoc)

Paru aux Éditions Le Bélial dans la collection Une Heure Lumière en janvier 2016, VO en 2008

Pages : 146

4ème de couverture

Henry Erdmann est un physicien de haut vol, l’un des pères de l’Opération Ivy et de la puissance nucléaire américaine. Était, plutôt, car aujourd’hui, vieux et perclus, Henry Erdmann n’est que le triste reflet de celui qu’il fut, quand bien même il continue de donner quelques cours à l’université pour des étudiants qu’il ne comprend plus depuis bien longtemps… Aussi, lorsque cette douleur impensable lui vrille le cerveau, c’est presque avec soulagement qu’il accueille ce qu’il croit être une attaque cérébrale. Sauf qu’il ne s’agit pas de cela… De nombreux pensionnaires de la maison de retraite dans laquelle il réside semblent avoir subi le même sort. Et tous, bientôt, commencent à voir des choses… Des choses impossibles…


Ici, comme pour le premier texte de la collection, mais de manière bien différente, le récit ne se concentre par sur ses aspects de l’imaginaire. Ces derniers, ici quelque chose qui ressemble plus à du fantastique sert les personnages touchants d’une histoire.

Nancy Kress (dont c’est le premier texte que je lis) nous propose un portrait d’une bande de vieux  en maison de retraite. Le protagoniste central, Henry Erdmann est un ancien Docteur en physique, donnant encore occasionnellement des cours à l’université. Il va aussi être le premier à ressentir d’étranges phénomènes et à tenter de les élucider lorsqu’il comprend qu’il n’est pas le seul des résidents qui le subissent.

Dans une cabane des bidonvilles de Karachi, un homme gisait sur une pile de loques propres. Ses gencives édentées bougeait de haut en bas sans aucun son. Toute la nuit, il avait attendu la mort, mais il semblait désormais que son attente avait un tout autre objet, bien plus vaste que la mort, et très ancien. Ancien, Cela cherchait les anciens, seulement eux, et l’édenté en savait la raison. Seuls les vieux avaient mérité cela, avaient payé de la seule monnaie qui vaille : l’accumulation d’assez des chagrins.

Comme je le mentionnais précédemment, ce n’est vraiment pas ces phénomènes que les octogénaires et plus vivent qui créent le charme de cette histoire, c’est ce groupe de personnes âgées qui tentent de comprendre ce qu’il leur arrive. Chacun y va de sa théorie, des plus farfelues ou pieuses. Nancy Kress dresse avec brio et douceur le portrait d’une population que l’on ne voit pas assez dans la littérature de l’imaginaire.

Ce texte m’a touchée, et je me réjouis de retrouver la plume de Nancy Kress dans d’autres ouvrages.


Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Défi 2022

Cette lecture s’inscrit dans mon défi 2022 pour la catégorie 27 : Le titre contient une (ou plusieurs) des lettres suivantes : X, Y, Z. Il peut également être attribué aux catégories suivantes :

  • Catégorie 28 : Livre primé (Prix Hugo 2009 de la meilleure novella)

4 réflexions sur “Le Nexus du Docteur Erdmann – Nancy Kress [#UHL 02]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s